Le planchodrome attire jeunes et moins jeunes au chemin de Montréal

Des groupes communautaires organisent des collectes de fonds pour la mise en place d’une installation permanente

Les organisateurs d’un planchodrome temporaire cet été sur le chemin de Montréal tentent d’amasser des fonds pour donner un domicile permanent à cette attraction à Vanier.

Tous les mercredis soirs, des bénévoles assemblaient des tremplins et des rampes dans un stationnement au 270, avenue Marier. Les jeunes sans équipement pouvaient emprunter sans frais un casque et une des 35 planches mises à la disposition du public.

Le planchodrome temporaire, financé par la ZAC Vanier, le gouvernement, l’Ottawa Skateboard Association, la boutique de skate Birling et le Centre des services communautaires de Vanier, fournissait une nouvelle activité récréative aux jeunes de la collectivité et ajoutait de la vie dans une des rues principales de Vanier.

« Ça été vraiment extraordinaire », dit Jean-Michel Rousseau, le coordonnateur communautaire du programme Bouger plus. « Initialement, nous l’avons offert comme programme parascolaire pour que les jeunes puissent bouger plus et ça prit de l’ampleur. » Le programme a initialement été lancé dans des gymnases scolaires grâce au programme Bouger plus du Centre des services communautaires de Vanier. M. Rousseau explique qu’une fois que le congé d’été a commencé, le groupe désirait continuer à faire de la planche. Ils sont donc passés à l’extérieur. 

« J’ai été vraiment surpris de voir le nombre d’enfants débarquer », affirme M. Rousseau. Il précise qu’il n’y a jamais eu de publicité sur l’activité. C’est par le bouche-à-oreille que les jeunes en ont pris connaissance.  M. Rousseau indique que les dons additionnels sont les bienvenus comme les bénévoles se préparent à retourner à l’intérieur pour poursuivre le programme durant les mois plus froids.

« D’ici la fin de l’hiver, nous aurons près de 100 planchistes », dit-il. « Nous aimerions pouvoir offrir un espace intérieur accessible à tout le monde. »

 

Vanier Skatepark-13

Attraction communautaire

Bien que le planchodrome ait été créé avec les jeunes en tête, le programme du mercredi soir a aussi attiré des planchistes adultes. « Tout le monde s’amuse et apprend les uns des autres », de préciser M. Rousseau.

Jordan Wells, membre du Ottawa Skateboard Association, dit que le meilleur élément du programme de Vanier est qu’il est accessible à l’ensemble de la collectivité.

« On vous donne accès à un casque, une planche, les rampes, du mentorat, de la bouffe gratuite et un endroit où rencontrer ses amis », explique M. Wells. Il ajoute que le planchodrome – et le skate en général – est une activité positive pour les jeunes, car ils peuvent y participer seuls ou avec des amis, ou encore se faire de nouveaux amis qui pratiquent aussi ce sport.

« Par l’entremise de l’exercice et de l’autonomie, le skate est un excellent véhicule d’autoactualisation et d’amélioration de la confiance personnelle », dit-il.

M. Rousseau œuvre à susciter de l’intérêt dans l’installation d’un planchodrome permanent dans le parc Riverain qui sera réaménagé prochainement. M. Wells dit que l’Ottawa Skateboard Association est très enthousiasmé par cette possibilité et s’est fixé comme objectif d’amasser 10 000 $. « Nous sommes déjà bien partis pour recueillir cette somme », conclut-il.

Vanier Skatepark-5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.