Un nouvel espace partagé de travail de Vanier attire de jeunes entreprises du secteur des technologies


L’apparition d’un espace partagé de travail sur le chemin de Montréal attire des entrepreneurs et des travailleurs autonomes venant d’aussi loin que Stittsville. Certains d’entre eux croient qu’un tel espace communautaire se concentrant sur les technologies correspond exactement à ce dont ils avaient besoin.

Fondé par Maher Arar en 2018, Coworkly est un petit espace partagé de travail qui s’adresse aux gens œuvrant dans les domaines des technologies et des logiciels. Maher, qui a des antécédents en ingénierie, a créé l’espace en partie parce qu’il a remarqué qu’il n’y avait pas assez d’espaces de travail pour les jeunes entreprises et organisations à Vanier et dans les alentours.

Victoria Landreville, directrice de la mobilisation communautaire chez Coworkly, s’est jointe à l’organisation dès le début. Elle connaît bien le monde des petites entreprises, elle qui a travaillé pendant de nombreuses années comme consultante pour des entrepreneurs. Elle en est venue au même constat que Maher en voyant la quantité d’entrepreneurs et de travailleurs autonomes qui fréquentaient les cafés du coin. Elle a donc aidé Maher à bâtir un espace pour que ces gens puissent sortir de chez eux et rencontrer des professionnels œuvrant dans des domaines semblables.

« Ils sont tous dans le même bateau », dit-elle en évoquant les membres de Coworkly, dont plusieurs sont établis dans le quartier. Coworkly se concentre sur l’esprit communautaire et la collaboration. Tous les jeudis, des dîners-conférences sont organisés pour que les membres apprennent à connaître le travail que font les gens avec qui ils partagent leur quotidien.

Jevin Maltais, un consultant en logiciels et en intelligence artificielle qui est aussi le fondateur d’une jeune entreprise en technologies juridiques, a fait la première présentation de ces dîners-conférences, lui qui a été l’un des premiers membres de Coworkly. Il affirme que les possibilités de réseautage et de collaboration constituent les raisons pour lesquelles l’espace est si précieux pour son entreprise.

Jevin fait du télétravail depuis 2010. Il a par le passé essayé des espaces partagés de travail à Ottawa et à Montréal. Toutefois, lorsque Coworkly a ouvert ses portes à seulement quinze minutes à vélo de sa maison de Gloucester, la décision a été facile à prendre pour lui.

« L’aspect communautaire et les possibilités d’échanger avec les autres sont ce qui définit en partie l’espace. Il est bien de côtoyer des gens qui travaillent dans le secteur des technologies, car nous pouvons partager nos idées les uns avec les autres. »

Pour les ingénieurs en logiciels Scott McNamara et Bruno Godbout, c’est aussi cette communauté qui tourne autour des technologies qui les a attirés à Coworkly. En fait, depuis qu’il s’est joint à Coworkly en juillet, Bruno fait la navette presque cinq fois par semaine entre Vanier et sa maison de Stittsville. Il est tombé sur l’espace par hasard en cherchant un endroit bon marché où se stationner et travailler avant un rendez-vous au centre-ville. Il a su dès qu’il y a mis les pieds que c’est ce dont il avait besoin.

Bruno a travaillé huit ans à la maison avant de se joindre à Coworkly.

« Vous finissez par être isolé », déclare-t-il. « Le fait de me joindre à Coworkly m’a donné de bonnes occasions de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir de nouvelles idées. »

Bruno croit aussi que sa façon de travailler s’est amélioré depuis qu’il a quitté la maison pour s’installer dans un espace de travail si bien conçu.
« Ma productivité a grimpé en flèche. Il n’y a pas de distractions et l’environnement favorise réellement le travail. »

Scott et Jevin soulignent tous deux la nécessité d’un tel espace à l’est du centre-ville, alors que Victoria est d’avis que le nombre relativement élevé de résidents de Vanier qui utilisent l’espace prouve l’ampleur de la demande qui prévalait dans le quartier. Puisque les prix des propriétés sont bas à Vanier, croit-elle, plusieurs entrepreneurs autonomes choisissent de s’y installer.

Pour elle, Coworkly est plus qu’une entreprise. Il s’agit d’un endroit qui contribue à la croissance de la communauté et qui favorise l’entrepreneuriat à Vanier, de sorte que les gens n’ont pas à sortir du quartier pour connaître du succès.

« Nous sommes ravis et fiers de pouvoir représenter Vanier », soutient-elle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.