EcoEquitable exploite le potentiel des affaires comme une force positive

Anouk Bertner dit avoir toujours voulu utiliser des outils commerciaux pour faire le bien commun.

Anouk a étudié le commerce à l’Université Concordia, puis a travaillé pendant plus de dix ans avec des entreprises à vocation sociale et des organismes sans but lucratif. Après avoir décroché sa maîtrise en administration des affaires, elle a vu ses collègues lancer leur carrière dans le milieu des finances ou de la gestion. Personnellement, elle a choisi une voie différente.

« J’ai toujours vu le potentiel des affaires comme une force positive », affirme Anouk, qui entame sa cinquième année au poste de directrice générale d’EcoEquitable.

Eco Equitable enseigne tout, des bases de la couture aux cours plus avancés. Photo by Ted Simpson

« Elle s’est rendu compte que lorsque les travailleuses cousaient ensemble, qu’elles collaboraient et qu’elles se soutenaient les unes les autres, c’est là qu’un esprit communautaire se formait et que l’intégration était possible », raconte Anouk.

Au lieu d’un cours magistral, l’idée consistait davantage à veiller au confort des participantes, à améliorer leurs compétences linguistiques et à créer un esprit de communauté », précise-t-elle. « Toutes des choses qui sont évidentes, mais qui sont plutôt difficiles à mettre en pratique. »

Aujourd’hui, EcoEquitable est l’une des dix-huit entreprises à vocation sociale et sans but lucratif qui occupent la Heartwood House de l’avenue McArthur. L’entreprise offre un large éventail de cours de couture, aussi bien des formations pour débutants que des ateliers de fabrication de modèles. Ces cours de couture constituent la principale source de revenus de la programmation sociale.

EcoEquitable est la seule organisation d’Ottawa qui recycle des tissus. Elle a réussi à transformer 10 175 livres de tissus en 2017. Les tissus provenaient de divers endroits, y compris de particuliers, de drapeaux de la Commission de la capitale nationale et du sommet du G7.

Eco Equitable est le seul recycleur de textile d’Ottawa. Ted Simpson Photo

Le cœur d’EcoEquitable est sa programmation sociale. Elle aide de nombreuses réfugiées et immigrantes de la région à améliorer leurs compétences afin d’intégrer le marché du travail tout en leur versant un salaire pour le travail qu’elles accomplissent.

La majorité du travail retourne à la communauté. Par exemple, EcoQuitable fabrique beaucoup de sacs de congrès, comme elle l’a fait pour le sommet du G7 avec du tissu venant de drapeaux recyclés de Canada 150.

EcoEquitable est plus largement reconnue dans la grande communauté d’Ottawa. Récemment, l’entreprise a reçu le prix du bâtisseur communautaire de l’année de Centraide Ottawa dans la catégorie Pauvreté à possibilité.

« Il y a beaucoup d’organisations axées sur les valeurs qui s’intéressent à la création de produits qui ont une histoire », dit-elle. « Les gens commencent à en avoir assez des produits d’origine douteuse traités et fabriqués en masse. »

Cet aspect, outre le fait qu’EcoEquitable aide de nouvelles arrivantes à s’établir, fait en sorte que les gens et les entreprises se sentent bien d’appuyer l’entreprise », ajoute-t-elle.

Il est logique pour EcoEquitable d’être établi à Vanier, où beaucoup de nouvelles arrivantes aboutissent au début de leur aventure canadienne.
« Je crois que Vanier est l’un des seuls quartiers d’Ottawa qui a une vraie personnalité ». Anouk est également d’avis que l’emplacement de l’entreprise dans la Heartwood House augmente ses répercussions communautaires.

Eco Equitable est situé à Hartwood House sur McArthur Avenue, avec de nombreuses autres entreprises et organisations sociales. Ted Simpson Photo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.