La ZAC Vanier et ses partenaires communautaires lancent de nouveaux outils de prévention du crime

Des évaluations de propriétés parmi les mesures offertes aux commerçants

La ZAC Vanier outillera ses commerçants cet été pour faire d’eux des chefs de file en prévention du crime.

La ZAC a récemment rencontré l’agent de police communautaire pour le secteur, Prévention du crime Vanier, l’Association communautaire Vanier et les commerçants locaux dans le cadre d’une approche concertée pour réduire le crime dans le quartier.

« La ZAC et ses commerçants comprennent le rôle important qu’ils jouent dans la prévention du crime, » dit Nathalie Carrier, directrice exécutive de la ZAC Vanier. « Notre approche vise à outiller les commerçants pour qu’ils puissent contribuer à la prévention du crime, » ajoute-t-elle.

« Nous savons tous qu’un quartier plus sécuritaire, c’est bon pour les habitants, mais aussi pour les entreprises, »

Nathalie Carrier, directrice exécutive de la ZAC Vanier

La ZAC fournira mensuellement des conseils et des astuces aux commerçants qui cherchent de nouvelles idées pour rendre leur commerce – et l’ensemble de la communauté – plus sécuritaire.

L’initiative prend appui sur plusieurs projets et partenariats existants, dont le programme de prévention du crime par l’aménagement du milieu dirigé par l’agent de police communautaire, le constable Vianney Calixte. Dans le cadre du programme, les commerces sont évalués pour cerner des changements physiques et d’aménagement qui contribueront à réduire le crime. Il peut s’agir par exemple de tailler des massifs d’arbustes, d’améliorer l’éclairage dans les stationnements ou de créer un meilleur champ de vision autour de la propriété.

« Nous savons tous qu’un quartier plus sécuritaire, c’est bon pour les habitants, mais aussi pour les entreprises, » affirme Mme Carrier.

TRAVAIL COLLABORATIF

Une des suggestions qu’émet le plus souvent Lucie Marleau, fondatrice de Prévention du crime Vanier, est d’ajouter de l’éclairage. Selon elle, un stationnement bien éclairé a bien moins de chance d’être la cible d’activités indésirables qu’un stationnement sombre. Mme Marleau travaille à améliorer la sécurité communautaire depuis plus de dix ans et a établi Prévention du crime Vanier pour compléter le travail de Prévention du crime Ottawa.

« L’expérience m’a appris que les efforts de prévention du crime peuvent seulement être efficaces et viables si tous les joueurs font leur part, » explique Mme Marleau. Elle dit qu’il faut bien plus que des agents de police et des fonctionnaires municipaux pour rendre une région sécuritaire.

« Le crime ne survient pas dans le vide. Chaque acte criminel touche toutes les personnes qui vivent et travaillent à Vanier de façon tangible et moins tangible, » d’ajouter Mme Marleau. Cette approche collaborative est aussi applaudie par l’Association communautaire Vanier qui soutient les efforts de la ZAC Vanier d’offrir des outils de prévention du crime aux commerçants.

« Les entreprises sont une importante partie de notre collectivité et les résidents font partie de leur clientèle, » affirme Lauren Touchant, présidente de l’Association communautaire.

« Nous sommes tous profondément interdépendants et nous avons tous la responsabilité de veiller à la sécurité de notre quartier. Nous espérons que ces conseils pourront mieux outiller les gens d’affaires. »

Garder l’œil ouvert pour les plus récents conseils et astuces dans le bulletin mensuel de la ZAC Vanier. Les entreprises peuvent aussi visiter les sites Preventionducrimeottawa.ca et ensemblepourvanier.com pour une liste complète d’outils de prévention du crime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.