Rencontrez vos marchands – Du Tex-Mex avec une touche salvadorienne

La combinaison de longue histoire francophone et de diversité multiculturelle qui caractérise Vanier a attiré Maria Ventura et sa famille dans le quartier il y a plus de 25 ans.

Dans son ménage, on parle français et espagnol, et Maria est d’avis que Vanier est une communauté inclusive où sa famille se sent à sa place.

« J’aime Vanier parce qu’on y retrouve des gens de partout », dit Maria. « Moi qui ai élevé trois adolescents, je me suis toujours sentie à l’aise et heureuse de faire partie de cette communauté. »

Il y a près de dix ans, Maria a aidé son mari Roberto à réaliser son rêve. Mettant à profit l’expérience acquise dans les restaurants, ils ont ouvert leur propre commerce. Ils ont choisi le chemin de Montréal pour s’établir, car il s’agissait d’un quartier commercial abordable doté d’une grande visibilité et de beaucoup de circulation piétonnière.

Aujourd’hui, le Tukan connaît un succès retentissant. Il s’agit de l’un des deux seuls restaurants d’Ottawa qui sert de la cuisine salvadorienne authentique, avec une touche spéciale de Tex-Mex. Des gens issus des quatre coins de la région de la capitale nationale, et même de plus loin, viennent déguster des mets traditionnels faits de riz, de haricots rouges, de plantain, de porc et de poisson frit, accompagnés d’alguashte (une sauce à base de pépins de citrouille) et de pupusas (tortillas de maïs fourrées).

« Vanier a beaucoup changé au fil des ans et les gens se font une idée très différente de la communauté à l’heure actuelle », déclare leur fille Caroline. « Il y a plus d’enfants dans le quartier, plus de familles. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.