Un regain de vitalité pour la scène culturelle et artistique de Vanier en 2020

De nouvelles initiatives culturelles et artistiques prendront forme à Vanier grâce à de nouvelles collaborations entre la ZAC Vanier et divers partenaires comme Apt613 et la Ville d’Ottawa. Une de ces initiatives vise à identifier les artistes domiciliés à Vanier. Alors qu’on sait déjà que de nombreuses personnes créatives habitent le quartier, cette initiative nous permettra d’avoir une image plus complète des personnes qui contribuent au dynamisme de Vanier. 

Les responsables du développement pourront aussi mieux comprendre les besoins uniques de la collectivité, comme le besoin d’espaces additionnels pour que les artistes – et particulièrement les artistes autochtones – puissent créer et exposer leurs œuvres, ainsi qu’échanger des idées, discuter et apprendre les uns des autres. 

Ailleurs, la reconstruction de 50 millions de dollars du chemin de Montréal crée une occasion de revitalisation accrue de la communauté. Le règlement de la Ville exige qu’un pour cent de la valeur des grands projets d’infrastructure soit réservé à des projets artistiques publics. Ainsi, quelque 500 000 $ seront consacrés à des installations créatives, lesquelles sont revendiquées par la ZAC Vanier depuis longtemps. Selon Francois Lachapelle, développeur culturel pour la Ville d’Ottawa, ces initiatives offrent des retombées évidentes.

« L’investissement le plus judicieux que puisse faire la Ville est dans le bonheur des citoyens », explique-t-il.

Plus généralement, nos leaders politiques et commerciaux doivent prioriser les arts et la culture au fur et à mesure que Vanier prend de l’expansion et évolue pour préserver le cœur et l’âme uniques du quartier. 

Le conseiller Mathieu Fleury précise que l’art peut être l’élément commun au centre de toutes les initiatives de Vision Vanier, une série d’initiatives visant à améliorer la vivacité et l’habitabilité de la communauté. « L’art peut intervenir dans la création d’à peu près tout, d’une rue, à un parc, à un immeuble. » 

La ZAC Vanier continue aussi à explorer des façons d’amplifier l’effet des plus petits projets locaux. Par exemple, le programme de microsubventions « On est bien dans l’coin » raffermit le lien entre les artistes et les entreprises en soutenant les interprètes, les commerçants et les programmateurs culturels qui veulent organiser des activités pour attirer des gens dans les commerces de Vanier.  

Tout ce travail contribue collectivement aux résultats des entreprises du quartier. L’argent investi dans les arts et la culture peut mener à de plus importants profits pour les propriétaires d’entreprises, tout en renforçant le sentiment communautaire pour les résidents et en cimentant l’identité unique de Vanier. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.